ACSIEL


Indices

Indice Equipements et Services - ACSIEL Alliance Electronique

Avril 2017

Comme toujours après un mois performant au niveau de nos indices et mars le fut de belle manière, le mois suivant marque le pas et ce mois d’avril n’y échappe pas. Hormis l’indice export, +14% par rapport à mars, tous les autres indices sont en baisse d’une vingtaine de pourcent. La bonne nouvelle est qu’en regardant l’historique des mois d’avril de ces 5 dernières années, avril 2017 est plutôt bien positionné et au-dessus des années précédentes sauf pour l’année dernière. L’indice de confiance en légère baisse à 5,52 reste assez élevé et c’est l’essentiel.

Indice Equipements et Services - ACSIEL Alliance Electronique

Mars 2017

L’indice de confiance, en progression depuis décembre 2016, l’avait vu venir. Si l’activité du début de l’année (janvier et février) fût poussive, celle de mars nous réserve une bonne surprise ; un indice tel qu’on le souhaiterait tous les mois. Indice France + 53 % ; Indice consommables + 7,21 % ; Indice export + 5,03 % ; indice machines et services... + 120,95 % et indice de confiance 5,78. Si certaines de nos activités souffrent avec le gel de décisions de plusieurs acteurs en période électorale, Il y a probablement un effet « sur amortissement » et des anticipations d’achats d’équipements. L’électronique et toutes ses composantes (embarquée, numérique, imprimée, IoT, LED, MEMS, plastronique, mécatronique et autres « ique »...) est porteur, qu’on se le dise.

Indice Equipements et Services - ACSIEL Alliance Electronique

Février 2017

L’indice France est stable, en léger retrait par rapport à janvier : - 4 % ce qui n’est pas forcément inquiétant puisque très souvent les années passées l’indice de février fut plus faible que celui de janvier. Par rapport à janvier, les indices consommable et export augmentent compensés par l’indice machine qui baisse tandis que l’indice de confiance reste stable. Il n’y a donc pas de signes d’inquiétudes particuliers. Au niveau de « l’actualité brulante » on peut regretter que nos candidats soient si peu sensibles à l’industrie et à fortiori à celle de l’électronique, cela ne devrait étonner personne, hélas.

Indice Equipements et Services - ACSIEL Alliance Electronique

Janvier 2017

- 35,4% par rapport à décembre pour l’indice France de janvier. Pas de panique, c’est normal. Cela fait partie de notre saisonnalité, janvier, à quelques rares exceptions près, a toujours été plus bas que décembre. L’indice consommable est le plus élevé des janviers de ces 5 dernières années de même que l’indice global. L’indice machine de janvier est dans la moyenne des janviers, ainsi que l’indice export. Que demander donc ? Surtout par rapport à un mois de décembre plus fort que d’habitude en facturation machine. L’indice de confiance passe de 4,88 à 5,31. Le début d’année semble peut être mou mais la réalité est plus nuancée.

Indice Equipements et Services - ACSIEL Alliance Electronique

Décembre 2016

Deux nouvelles pour décembre, une très bonne et une plutôt mauvaise. Commençons par la très bonne. Notre indice France a progressé de 42% et l’indice global de 50% tirés par la vente des équipements avec un gros mois de facturations. L’indice consommable lui est en baisse, mais cela n’a rien de surprenant au regard du nombre de jours travaillés en décembre. On notera également la bonne performance de l’indice export. La mauvaise nouvelle est le niveau de l’indice de confiance qui est passé en dessous des 5, à 4,88, sachant que la dernière fois que ce seuil fut franchi remonte à 2013. Ce n’est pas de très bon augure ; peut-être que les incertitudes en période électorale y sont pour quelque chose.

CP - Baromètre de l’Electronique Française ACSIEL

19 décembre 2016
ACSIEL Alliance Electronique, grâce à ses Collèges Composants Actifs, Composants Passifs, Connecteurs & Circuits Imprimés, Sous-systèmes, Equipements & Services et Test & Mesure, bénéficie aujourd’hui d’une excellente lecture de l’offre électronique française et de son rôle clé dans les applications industrielles et domestiques. Chacun de ces collèges disposant, parfois depuis de nombreuses années, de ses propres indicateurs d’activité, nous avons décidé de les regrouper et de les commenter dans leur ensemble, afin d’apporter à notre communauté une vision plus globale de la situation de l’Electronique en France, au travers de l’activité de ceux qui développent et/ou consomment cette électronique. Sachant que nos collègues du SPDEI (Distribution) et du SNESE (Sous-traitance) ont leur propre communication, la communauté disposera désormais d’une analyse exhaustive de la situation.

CP - Club Semiconducteurs

décembre 2016

Tel que nous le pressentions dans le précédent Communiqué de Presse, et bien que les fabricants et fournisseurs de semiconducteurs en France aient su maintenir le cap au premier semestre 2016, le troisième trimestre a connu un recul du marché. Cette correction conduit hélas à un alignement sur la tendance annuelle du marché mondial.
Ainsi, pour ce troisième trimestre 2016, le club Semiconducteur d’ACSIEL affiche un recul de -7% et dans son analyse du marché total incluant les ventes aux OEMs et celles de la Distribution, estime une baisse par rapport au trimestre précédent sensiblement du même ordre.

Indice Equipements et Services - ACSIEL Alliance Electronique

Novembre 2016

Que -1,44% ! Autant dire stable. C’est une belle performance sachant que les mois de novembre (sauf en 2015) ont toujours été très inférieurs aux mois d’octobre (en 2014 = - 22% ; en 2013 = -19%...). Novembre était notre mistigri de l’année et il semblerait que cela change. Néanmoins, la moyenne mobile sur 6 mois si elle était en hausse depuis janvier 2015 est en baisse depuis mars 2016 comme l’indice de confiance. Ce dernier, encore au-dessus de 5, restant honorable. Les commentaires des d’adhérents se repartissent à parts égales entre les positifs, les neutres et les négatifs (manque de visibilité, baisse de prises de commandes, tension sur les prix).

Indice Equipements et Services - ACSIEL Alliance Electronique

Octobre 2016

Contrairement à la plupart des mois d’octobre où habituellement l’indice est en baisse par rapport à septembre, cette année notre indice d’octobre est en progression de 7,9%. Depuis 2008, on ne retrouve ce cas de figure qu’en 2013 et 2010. C’est plutôt bon signe, l’indice de confiance remontant également à 5,3. Les commentaires des adhérents sont plutôt positifs, voire neutre pour les plus défavorables. L’indice consommables en progression de 19,5%, supérieur à 2014 et 2015, fait apparaître une activité soutenue chez nos clients.

Indice Equipements et Services - ACSIEL Alliance Electronique

Septembre 2016

Nous attendions un rebond en septembre après la période estivale peu propice à l’accroissement des activités et bien évidemment rebond il y a eu : +35% par rapport à l’indice de juillet août. En fait, pas besoin de boule de cristal il s’agit là d’un simple effet de saisonnalité. Néanmoins, comme ce rebond est moins élevé que prévu, l’indice de confiance s’en ressent et passe de 5,79 à 5,01. Au niveau des commentaires des adhérents, il y a autant de commentaires positifs que négatifs. Peut être qu’en période électorale il ne faut pas s’attendre à des chiffres qui montent au ciel.

Indice Equipements et Services - ACSIEL Alliance Electronique

Juillet - Août 2016

La période des vacances étant peu propice à l’activité on ne sera pas surpris de l’indice de Juillet / août surtout après un très bel indice sur juin. Donc un -41% pour l’indice de juin à juil./aout et un indice qui est redescendu au même niveau que celui de l’année dernière. L’indice de confiance flirtant toujours avec les plus hauts à 5,79, il s’agit bien pour les adhérents d’un effet de la saisonnalité. Si en moyenne c’est l’optimisme qui prime, certains adhérents notent une activité très soutenue alors que d’autres notent un ralentissement.

CP - Club Semiconducteurs

septembre 2016

Tel que nous le pressentions dans le précédent Communiqué de Presse, et bien que les fabricants et fournisseurs de semiconducteurs en France aient su maintenir le cap au premier trimestre 2016, le second semestre a connu un recul du marché malheureusement en ligne avec la décroissance générale - et mondiale – du secteur, sans amélioration soudaine en vue du moins pour cette année.

CP - Club Semiconducteurs

mai 2016

Pour ce premier trimestre de l’année 2016, le marché total incluant les ventes aux OEMs et celles de la Distribution, est estimé à 503,5 M€, soit une quasi équivalence (-0,8%) par rapport au trimestre précédent mais une baisse de -1,8% d’une année sur l’autre.
La répartition des ventes en France entre les deux canaux de ventes directes aux OEMs et ventes de la Distribution est respectivement de 71,4 % et de 28,6% ; d’un trimestre sur l’autre, on relève une baisse de -6,4% pour ce qui concerne les ventes directes alors que pour le second, une augmentation est constatée de +16,7%. (143,9 M€ contre 123,3 M€ au 4ème trimestre 2015).

Indice Equipements et Services - ACSIEL Alliance Electronique

Juin 2016

Bel indice de confiance, beaux indices machines, consommables qui compensent la faible performance du mois de mai et qui confirme, pour l’indice consommables, l’activité soutenue de la production électronique en France. Beau temps, donc tout ce qu’il faut pour terminer les vacances sereinement.

Indice Test & Mesure

avril 2016

Comme nous l’avons déjà évoqué, si le marché français du Test et de la Mesure s’est indiscutablement  « tassé »  »  depuis 4 ans, nous pouvons maintenant confirmer que la tendance s’est inversée durant l’année 2015. Après un printemps orienté positivement, le quatrième trimestre a lui aussi, conformément à la saisonnalité du marché français, significativement contribué à ce retournement de la tendance.Sachant que le Test & Mesure est un produit d’investissement, il est vrai que nos clients, concepteurs ou utilisateurs de l’électronique, doivent régulièrement renouveler et enrichir leurs moyens de test pour préserver leur compétitivité, qui se manifeste aujourd’hui principalement grâce à l’innovation apportée par leurs produits. De ce point du vue, l’Electronique française reste sur le devant de la scène, que ce soit via les marchés « historiques » comme ceux de l’Aerospatiale & la Défense ou ceux de l’Automobile, mais aussi via les marchés « émergents » comme ceux de l’Internet des Objets ; il suffit de constater le nombre d’entreprises françaises présentes au dernier salon CES. Cette année 2015 est donc un bon cru pour le Test & la Mesure et à priori de bon augure pour l’année 2016.

Commentaire d’Éric Fauxpoint, Président de la Commission Etude de Marché
Collège Test & Mesure – ACSIEL ALLIANCE ELECTRONIQUE

Indice Equipements et Services - ACSIEL Alliance Electronique

Avril 2016

« Tout va bien » mais là au moins cela semble vrai.
Cependant, ne perdons pas de vu que tout pourrait aller encore mieux ; comme tout pourrait aller plus mal d’ailleurs... et non, je ne suis pas Normand.
Léger recul de l’indice France par rapport à mars (-3,65%) mais l’indice d’avril est le plus élevé des mois d’avril de ces 4 dernières années et si l’export était en baisse en mars, il a très fortement performé ce mois ci. D’où un indice global France et Export en progression de 32%.
Certains adhérents constatent un ralentissement des commandes depuis le début de l’année. Cette information, rapprochée de celle du SNESE sur le repli de l’activité des sous-traitants est un clignotant d’incertitude. Notre indice de confiance reste parmi nos plus haut à 5,79 donc « tout vas bien ».

Indice Equipements et Services - ACSIEL Alliance Electronique

Mars 2016

L’indice France de ce mois de mars est en progression de 8,09% par rapport à février et les perspectives sont bien orientées, illustrées par un indice de confiance qui est revenu au plus haut à 6,13. Le record de tout nos temps ayant été de 6,19 en janvier cette année. Nous notons cependant une baisse de l’indice export et donc une baisse de l’indice général (France et export) de 12% par rapport à février. Précisons que février 2016 fut un excellent mois, 8ème plus fort indice général des 4 dernières années ; qu’il y ait des ajustements d’un mois sur l’autre est naturel. L’électronique et toutes ses composantes (IoT, plastronique, embarquée, numérique, médicale, MtoM, aéroMil, capteurs...) est en croissance, même en France.

Indice Equipements et Services - ACSIEL Alliance Electronique

Février 2016

Très bon mois de février, dans la poursuite de la bonne performance de décembre et de la petite pause de janvier. L’indice France à +14% est très honorable pour un mois de février. L’indice de confiance, pulvérisé en janvier à 6,19, est retombé à 5,51 qui reste dans les meilleurs niveaux. Le dispositif du sur-amortissement y est sans doute en partie pour quelque chose.
Les commentaires des membres du collège fait état, sur ce début d’année, de commandes exceptionnelles sur la France. Nos clients se portent donc bien, preuve que la fabrication de l’électronique est une réalité et existe bien en France.
Petit bémol : le recrutement demeure toujours très difficile (manque de candidats) sur les fonctions techniques, mais même sur des fonctionstout ce qu’il y a de basic. Il ne faudrait pas que cette pénurie vienne perturber le développement.

Indice ACSIEL Alliance Electronique

Janvier 2016

Après une bonne année 2015 qui s’est terminée en fanfare avec un mois de décembre notablement sympathique, l’année 2016 commence plus calmement puisque presque tous les indices sont en baisses. Mais il y a un indice qui sort parKculièrement du lot, celui de la confiance. À 6,19, c’est du jamais vu depuis que l’indice GFIE (et maintenant ACSIEL Equipements et Services) existe. Jamais nous n’avions franchi la barre du 6/10. C’est une nouvelle parKculièrement bonne qui indique que la confiance est là (Jacques II de Chabannes, Seigneur De La Palice n’aurait pas dit mieux) et que les marchés utilisant de l’électronique et du numérique, s’ils ont le vent en poupe, ont bien des producKons qui se réalisent encore en France. On ne peut que s’en réjouir.

ACSIEL - CP Club Semiconducteurs 4e Trimestre 2015

25 février 2016

Pour l’année 2015, le marché total incluant les ventes aux OEMs et celles de la Distribution, est estimé à 2 018 M€, soit une augmentation de +12,1% par rapport à l’année précédente avec des hausses de +16,8% pour l’Industriel/Milaero, +13,3% pour l’Automobile et +7,2% pour les Smart Cards.

Note de conjoncture - 3e trimestre 2014

27 décembre 2014
Au troisième trimestre 2014, le marché français des Semiconducteurs, établi à partir des facturations des membres du Club Semiconducteurs auprès des OEMS et ventes réalisées par leurs distributeurs français, affiche en Euros une stabilité par rapport au premier trimestre 2014 (1%) et un léger retrait par rapport au 2ème trimestre de cette même année (-3%).

Note de conjoncture - 2e trimestre 2014

27 mai 2014
Au premier trimestre 2014, le marché français des Semiconducteurs, établi à partir des facturations OEMs des membres du Club Semiconducteurs et des facturations du réseau de distribution français, affiche en Euros une hausse de +6,6 % sur le trimestre précédent. A noter également la bonne performance de ce premier trimestre 2014 par rapport au premier trimestre 2013, soit +5,8%.

Note de conjonctures - 1e trimestre 2014

11 septembre 2014
Au deuxième trimestre 2014, le marché français des Semiconducteurs, établi à partir des facturations des membres du Club Semiconducteurs auprès des OEMS et ventes réalisées par leurs distributeurs français, affiche en Euros une hausse de +1,2 % sur le trimestre précédent.

Note de conjonctures - 4e trimestre 2013

5 mars 2014
Au quatrième trimestre 2013, les ventes de semiconducteurs ont chuté de – 5% par rapport au trimestre précédent mais ont progressé de +12,3% par rapport au quatrième trimestre 2012 et ce, grâce notamment aux Smart Cards (effet saisonnier).

Note de conjonctures - 3e trimestre 2013

26 novembre
Le marché français des Semiconducteurs au 3 trimestre 2013, établi à partir des facturations OEMs  des membres du Club Semiconducteurs (Circuits Intégrés & Semiconducteurs Discrets) et des facturations du réseau de distribution français, affiche en Euros un retrait de - 6,6 % sur le trimestre précédent. Ce résultat provient, en ce qui concerne les ventes directes aux OEMs, essentiellement d’une baisse des Circuits Intégrés (-7,7%), lesquels représentent 88% du total de la segmentation produits. La bonne nouvelle provient des Semiconducteurs Discrets, des Composants Optoélectroniques et des Capteurs qui enregistrent tous individuellement une hausse qui se chiffre globalement à + 9,3%.

Pour accèder aux indices plus anciens, merci de faire une demande par email.



ACSIEL Alliance Electronique

11-17 rue de l'Amiral Hamelin
75783 Paris Cedex 16

Tél. : 01 45 05 70 26
communication@acsiel.fr


Membre de la FIEEC


Événements ACSIEL
25/10/2016 - JRE 2017 - Devenez EXPOSANT

Les collèges
Composants actifsComposants passifsComposants d'InterconnexionSous-Systèmes et capteursTest et MesureEquipements et ServicesIdentité numérique